Première expulsion d'une série à Toulouse


Le mercredi 25 juillet, tôt le matin, le squat la Kasa Tchebourachka a été expulsé par une vingtaine de flics en civil et de CRS, accompagnés d'huissiers, de déménageurs et de démoliseurs. Vers 11 heures, les batisses ont été totalement détruites. Dans la même matinée, le Perfect (Chez ta mere), la Datcha et l'Observatorio ont recu la visite du commisaire en charge des expulsions en vue de préparer le terrain et de nous intimider. L'été risque donc d'être chaud a Toulouse, la prochaine victime devant être le Clandé, d'après la police. L'Ostaleta est le seul squat qui reste tranquile jusqu'a la fin septembre, ayant recu un délai supplémentaire de 2 mois (article 62 de la loi du 9 juillet 1991).

"Témoignage" d'ex-habitant-e-s de la Kasa, extrait de Sudac Syctom 13 #15, feuille d'info du squat de le 13 à Paris :

Ce matin, la Kasa Tchiébouratchka à toulouse s'est faite expulsée et rasée aussi sec ! Cette maison était occupée depuis presque 2 ans. La mairie est le propriétaire. C'était un lieu de vie et d'activité. Une dizaine de gens y habitait et faisait fonctionner plusieurs ateliers - gravure sur plâtre, sale de repète, couture, peinture, napier collé, métal soudur, jardin expérimental bio, garage mékanik ta mère... maintenant tout le monde a été viré (dont une copine avec un gros ventre !) et un nouveau terrain vague est né à Toulouse, encore un ! A chaque fois c'est pareil ! Ya 5 ans la Kremrie a été expulsée et rasée, la mairie était le proprio, elle prétextait une urgence et promettait une réhabilitation du lieu immédiate... et au jour d'aujourd'hui toujours rien ! Le terrain toujours vague ! Pour l'ekol expulsée/rasée ya 2 ans par l'OPAC c'est pareil et pour les Nains de jardin, la maison dans laquelle est née notre bébé, c'est la même histoire triste. Merdre !!! L'expulsion du Clandé est prévue pour demain et celles de "l'Observatorio" et "ché ta mèr" pour le mois prochain. Il faut que ça cesse !

1 EX.PULSION... 10 OccUPAXION !

des squatteureuses toulousain-e-s


retour