(Saint-)Etienne: Six mois de délai pour la SFERO


18 mars 2010

Les bonnes nouvelles se faisant rares, on en profite :

Début mars, donc, la SFERO, usine occupée depuis mi-novembre, a obtenu (contre toutes attentes) 6 mois de délai, et pas de suppression des 2 mois "ordinairement" accordés.

Deux motifs principaux invoqués par le juge :
- les squatters justifient de leur situation sociale très difficile et de leur bonne foi tandis que les propriétaires (une bote dépendant de la mairie qui rachète, expulse et démolit des immeubles pour les projets urbanistiques) sont incomparablement plus aisés (!!!)
- les propriétaires ne justifient d'aucun projet urgent

(A savoir que le squat précédant avait été jugé expulsable immédiatement, sans aucun délai et pendant la trêve d'hiver, et était expulsé quinze jours après le jugement... C'était un autre juge.)

Si des gens ont besoin de cette jurisprudence ou du dossier monté pour se défendre par les squatters, contactez ste[at]squat.net
Et puis si les gens qui centralisent des dossiers juridiques les veulent, pareil, contactez ste[at]squat.net.

Sinon, dans cette maison-usine, on fait des concerts, des fêtes, et maintenant qu'on a le temps, on espère faire des restos vegans dans la cour au soleil, des projections, du sport, des ateliers mécaniques...

Alors à bientôt peut-être...

ste[at]squat.net


retour