Nancy: Expulsion d'une maison squattée suite à un procès "dasn le dos"


Notre maison d'habitation squattée Rue Duroc (à Nancy) est expulsée. Ce matin [19 décembre 2007], les keufs, après avoir défoncé la porte, ont réveillé ceux qui étaient là, qui ont réussi à négocier pour sauver un minimum d'affaires.

Procédure anonyme. Pourtant un huissier est passé, on lui a dit qu'on habitait là, on lui a donné les noms. Mais selon lui, il a noté qu'on aurait dit "les noms sont sur la bote au lettres", ce qui ne reviendrait pas à donner des noms. Du coup pas de procès, rien, on ne nous a même pas prévenus qu'on était expulsables. L'huissière dit que quelqu'un serait passé début novembre pour nous le dire, on habitait là-bas et on l'a jamais vu. On avait une boite aux lettres, on n'a rien reçu non plus. La joie quoi. Notre "justice" est de plus en plus juste, dites donc... non pas que ce soit étonnant, mais là ça va un peu loin, pire qu'au Cambouis (squat qui avait déjà été expulsé sur procédure anonyme, mais on avait fourni un nom d'asso, et pas d'habitants).

C'était pour la petite info réjouissante...

Bonne route à vous.

Kjö


retour