MAI 2001 : L置sine de boutons expulsée à Londres


Une campagne de police contre les militants anti-capitalistes a commencé ce wee-kend et qui a balayé la communauté de squatters avec l誕ide des huissiers et les propriétaires de l段mmeuble. Ces derniers ont détruits partiellement l置sine de boutons, la redant inhabitable. Les machines mécaniques utilisées ont démoli une partie de l段mmeuble. 200 (si vous lisez le Sunday Telegraph) ou 150 (si vous lisez le Sunday Times) officiers de police étaient impliqués dans cette action, même si l段mmeuble était réputé pour être vides alors. Les agents du Metropolitan, de la ville, et du transport anglais (selon les informations de la BBC) ou un groupe spécial (si vous lisez le Sunday Times) ou les polices anti-émeutes (si vous lisez le Sunday telegraph) étaient impliqués dans la violence et dans la destruction de biens privés. Nous sommes la Loi et nous pouvons détruire tout ce que vous aimez disait un flic, encore transpirant de ces efforts. J弾spère que vous n誕vez pas détruit les chiottes car j誕i besoin de chier réplique un autre garçon en bleu. C弾st une longue histoire que d弾xpliquer la communauté de squatters à Londres, et plus particulièrement à Brixton. Ce squat était le premier d置ne longue lignée qui allait suivre (comme celui du teint bronzé appelés ainsi à cause de l置sine de crèmes bronzantes et le vieille maison ). Ces squats étaient utilisés comme des endroits de rencontre pour des groupes communautaires et comme des nedroits d誕rt et d弾ntrainement. Cependant, ces dernières années,

Les anarchistes ont squattés et ont occupés de façon régulière le centre 121 sur la route Railton à Brixton depuis plus de quinze ans. Selon la Loi, Les immeubles auraient du devenir la propriété des occupants . Cependant, le conseil de Lambeth a décidé que ces immeubles

était plus important pour le futur de brixton que pou rl弾xistence

L誕rgent est plus important que les personnes

[squat!net]


retour