Limoges : Répression contre le DéDAL


Suite à l'occupation du Squathédrale, rue Porte Panet à Limoges, la répression frappe plusieurs militants du DEDAL (collectif de défense du droit au logement. La semaine dernière la police a procédé à deux auditions, avec une interpellation au domicile et une perquisition. Cette procédure fait suite à la plainte de la mairie de Limoges. Un des militants du DEDAL a été inculpé de destruction de bien public, en l'occurrence les parpaings qui muraient la maison en question. Il passera en procès début juillet [2004].

On ne sait pas si la procédure est close. En effet, les flics essaient d'identifier "un couple" qui aurait donné les premiers coups de masse. Par ailleurs, dans le torchon municipal qui vient de paraītre, le maire Alain Rodet nous refait le coup du "bruits et des odeurs" de Chirac : "Peut-on décemment admettre et même favoriser l'occupation illégale de logements insalubres et promis à la démolition, quand on sait le danger de ces zones de non droit : violences, incendies, proxénétisme, trafic de drogue?". Ces lignes n'ont pas été écrites par un politicien de l'UMP draguant des voix du FN mais par le leader maximo d'une coalition PS-PC-Verts-ADS.

La réponse à tout ça, c'est de faire vivre ce nouveau lieu, de le relier à l'ensemble de la lutte qui a commencé voici tout juste deux ans et à l'autre squat soutenu par le DEDAL, le "219", menacé d'expulsion depuis le jugement du TGI de Limoges. Depuis quinze jours le Squathédrale vit une certaine ébulition. Les AG sont bouillonantes avec la participation de beaucoup de monde. Des ateliers se sont mis en place. C'est là qu'à présent AC! Limoges tient ses permanences et que sa chorale répète. Il faut dire que cette maison du 17ème siècle est en excellent état. La mairie veut la démolir dans le cadre de la restructuration du quartier de l'évéché mais les habitants du quartier ne voient pas d'un bon oeil ce projet de démolition. L'association du quartier a déjà invité les squatters à venir se présenter et discuter lors de sa dernière AG.

C.


retour