Brugges (Belgique): Appel de la forêt de Lappersfort contre l'expulsion


APPEL DE LA FORET DE LAPPERSFORT CONTRE L'EXPULSION

Le 31 décembre 2009, un-e juge du tribunal de Brugges a déclaré que l'avis d'expulsion prononcé contre les occupant-e-s en 2002 pouvait toujours être utilisé pour expulser les occupant-e-s actuel-le-s de la forêt de Lappersfort à Brugges, Belgique. Mardi dernier, un robot représentant de Fabricom GTI a été cité dans les média disant qu'ils suivraient la procédure judiciaire, et préparaient une réunion avec la police de Brugges. Nous ne nous fions pas à cette déclaration selon laquelle ils suivraient la procédure "légale", et attendons l'expulsion d'un jour à l'autre. Ce matin (jeudi 7), la police à coupé une partie de notre clôture, entrant par la force dans la forêt. Quatre flics ont fait leur petit tour, prenant des photos et gardant leur air mystérieux et stupide. L'un-e d'entre nous les a entendus roder dans la nuit, ce qui suppose qu'ils aient coupé la clôture de nuit avant de se faufiler à travers au matin. Ce comportement nouveau de la police, le fait que Fabricom Suez possède déjà un avis d'expulsion, tout ça nous laisse penser que l'expulsion nous attend au coin de la rue...

DANS LA F‘RET, NOUS AVONS BESOIN DE PLUS D'HUMAIN-E-S PRET-E-S A RESTER LA UN MOMENT ET PRET-E-S A DEFENDRE LA FORET CONTRE LA POLICE EN CAS D'EXPULSION.

EN DEHORS DE LA FORET, NOUS AVONS BESOIN DE PLUS D'HUMAIN-E-S PRET-E-S A NOUS SOUTENIR, A VENIR A BRUGGES ET A MANIFESTER LE JOUR DE L'EXPULSION, ET A MENER DES ACTIONS DE SOUTIEN CONTRE FABRICOM GTI ET GDF SUEZ. POUR UN ESPACE LIBRE DANS LES BOIS ET POUR LES BOIS, ET POUR LA NATURE SAUVAGE PARTOUT, LAPPERSFORT NE DISPARAITRA PAS SANS SE BATTRE....

S'IL VOUS PLAIT, TRADUISEZ ET DIFFUSEZ CET APPEL.


retour