Copenhague: La police danoise évacue des roulottes à Christiania


Info trouvée sur Indymedia-Global. lire sur http://www.indymedia.org/fr/2005/09/824208.shtml pour liens et commentaires.

-----

La police danoise a évacué un site de baraquements à Chrisitinia, Copenhague La police danoise a organisé une descente dans une partie de Christiania, à Copenhague au Danemark. Environ 200 policiers de la brigade anti émeute sont entrés violemment dans l'état libre et ont vite mis la main sur 'Fredens Eng' - le champ de la paix - une partie du territoire où les gens vivaient dans des campements. Cette opération est l'une des plus grandes opérations d'arrestations du Danemark - elles sont une centaine. Il y a de nombreux temoignages unanimes de violences policières. La plupart des accusations sont des délits de non obéissance aux ordres de la police meme si certaines arrestations ont pour motif 'violence envers les forces de police'.
Christinia était une communauté autogérée donc aucun permis etait necessaire pour s'installer sur ses terres et y construire un baraquement. Une nouvelle loi demandait aux nouveaux arrivants de partir pour la réalisation d'un projet immobilier. Les habitants de Christinia militaient contre cette loi depuis plusieurs années. Leur souhait est de conserver leur autonomie et leurs institutions de décision en place depuis plus de vingt ans...

--

Aux alentours de 9:30 du matin, mercredi 7 Septembre 2005, environ 200 policiers portant des matraques ont fait irruption dans l'état libre de Christiania à Copenhague, au Danemark. Ils ont vite mis la main sur 'Fredens Eng' - le champ de la paix - une partie du territoire ou les gens vivaient dans des campements. Chaque personne présente dans le champ - certaines en habit de clown - a été arretée.

L'annonce de l'opération policière a circulé rapidement permettant à de nombreuses personnes de se déplacer sur les lieux par solidarité. S'en est suivi un état d'agitation et de malaise. Certaines personnes ont jeté de l'eau sur la police, mais rien de plus serieux. Néanmoins, la police s'est montrée très brutale. Ce fut certainement l'une des plus grandes operations d'arrestations du Danemark - un officier de police a estimé le nombre d arrêtés a 111. La situation s'est calmée lorsque la police a quitté Christiania. Il y a de nombreux témoignages unanimes de violences policières.

Le porte parole de la police Danoise , Flemming Steen Munck, a declaré à modkraft.dk (quotidien danois, de gauche) que les arrestations furent pacifiques. Or, d'autres personnes ont un autre point de vue. Un manifestant de 17 ans dit: "La police nous a placé dans un coin tres violemment. J'ai recu un coup de poing à l'estomac sans l'avoir provoqué. Malgré avoir toussé et saigné de la lèvre, on ne m'a pas laissé partir. Au contraire on m'a arreté."

Le gouvernment danois actuel semble hostile a Christiania. (...)

Les habitants des baraquements avaient recu un ultimatum des autorites locales leur ordonnant de quitter les mobilhomes avant midi hier (mardi 6 sept. 2005). Il y eut un ultimatum plus tot dans la semaine mais les baraquements furent deplacés pendant ce temps. Hier certains policiers entrèrent dans le champ mais firent demi tour. Un trépied fut placé sur les mobilhomes afin d'empecher la police de les déplacer. Il parait qu'une personne sur le trépied a uriné sur des officiers de police après les avoir prevenus de ce besoin tres urgent (mais ces derniers n'ont pas bougé...)

Les manifestants ont été accusés de non obeissance aux ordres de la police. Cela fait partie de la loi danoise §119, section 3. Comme ce delit sera inscrit sur le casier judiciaire des personnes arretées, environ 50 d'entre elles - principalement des jeunes etudiants - ne peuvent plus acceder a certains emplois du a leur arrestation. 10-20 personnes ont ete condamnées pour violence envers la police. Tous les manifestants ont ete relaches apres 7-8 heures de garde à vue.

(traduit par Lora)


retour